Stephane Bellocine

Blog d'écrivain

Liberté, Egalité… Sécurité !


France, « Conscience des Peuples » selon Goethe, tu as vraiment disparu. Exemple universel de valeurs humanistes, tu n’es plus que l’ombre de ta gloire passée.

France, toi qui inventas le caractère universel des Droits de l’Homme, l’Etat moderne, toi qui fus le creuset des Arts et de la Culture, tu n’es plus de ce monde. Toi qui as pensé la libération de la femme et des moeurs dans l’après-guerre, avec le double tremblement de terre provoqué par la parution du Deuxième sexe en 1949 et de l’irruption de Brigitte Bardot dans Et Dieu créa la femme en 1956, cassant les codes socioculturels de la féminité…

Toi défenseure du droit des peuples à la souveraineté …Ta maxime universellement saluée urbi et orbi, Liberté Egalité Fraternité, est devenue une coquille vide. La nature humaine est telle qu’elle finit par submerger tout idéal de vie en société….Hobbes et Rousseau n’avaient pas tort. Les derniers avatars du transhumanisme eugénique le prouvent encore une fois. Finalement, notre société postmoderne arrogante et perdue dans l’illusion du tout-technologique que dénonçait déjà Simone Weil comme étant porteur du mal, est en train de donner raison à la fois à Aldous Huxley et à George Orwell. Nous sommes bel et bien menacés à la fois par le totalitarisme productiviste où le maître mot est la rentabilité qui écrase l’humain en nous, et par le totalitarisme à visage faussement humain qui anesthésie tout sens critique et interdit même de penser ou d’être intelligent.

« L’individu se croit libre car il ignore ce qui détermine sa condition » nous disait Spinoza.

La France n’est pas le seul pays à avoir pris le mauvais chemin, mais plus que les autres, elle aime décider de ce qui est bon pour les citoyens à leur place. Nos législateurs voudraient bien même se mêler de ce qui se passe dans la chambre à coucher. Big Brother tu es là…c’est pour notre bien. La démocratie française, administrant et sur-administrant tout dans tous les domaines, est devenue bien immature. Signes de son immaturité ? Le Parlement même, qui n’est qu’une chambre d’enregistrement du pouvoir exécutif, malgré quelques progrès.

Ou encore le scandale démocratique que représente la non-comptabilisation des votes blancs, alors que ce geste est le signe d’une conscience politique véritable et que les votes blancs sont de plus en plus nombreux.

Ou encore le suffrage universel à deux tours qui transforme une mauvaise élection en plébiscite, et qui refuse à des partis tels